Le syndrome français des 3 petits cochons

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que l’histoire des Trois Petits Cochons soit un conte traditionnel européen datant du 18e siècle, ce conte a été rendu célèbre dans le monde par les Américains via l’adaptation des studios Disney en 1933.

Dans cette version la plus connue aujourd’hui (celle adoptée par Walt Disney), le loup détruit d’abord la maison de paille en soufflant dessus, et le premier petit cochon s’enfuit pour se réfugier dans la maison de bois de son frère. À nouveau, le loup détruit la maison de bois en soufflant dessus. Les deux petits cochons s’enfuient et se réfugient dans la maison de briques de leur troisième frère. Cette fois, le loup a beau souffler, il ne parvient pas à détruire la maison. Furieux, il s’éloigne et revient quelques jours plus tard, décidé à attraper les trois petits cochons en entrant par la cheminée de la maison. Les petits cochons l’ont vu venir, et le troisième petit cochon, qui est le plus malin, place une marmite d’eau bouillante dans la cheminée. Le loup tombe dans la marmite et se brûle si fort le derrière qu’il repart par la cheminée et ne revient plus jamais.

Notre inconscient pourrait légitimement retenir de cette histoire que seules les maisons de briques et en dur apportent une réelle sécurité et qu’à l’inverse, les maisons de bois présentent une certaine fragilité.

Ce qui est intriguant dans cette histoire, c’est qu’elle semble avoir marqué les esprits des Français qui construisent à 80% des maisons « en dur » et non ceux des américains qui construisent à 90% des maisons en bois, alors même qu’ils sont à l’origine de la médiatisation de l’histoire.

Allez donc comprendre !

D’autant que, régulièrement entretenu, le bois a une durée de vie illimité. Voici quelques cas d’application qui en font la démonstration :

  • Tombeaux égyptien de 3 500 ans
  • Temples japonais du VII siècle
  • Eglises Norvégiennes du XIIe siècle
  • Chalets suisses de 200 ans
  • Des pieux de bois (pali) de 2 à 4 mètres de longueur enfoncés jusqu’à la couche solide dénommée Carento supportent la ville de VENISE.
  • Les piliers de bois qui servent de fondation depuis 1930 à l’Empire State Building

 

2 réflexions au sujet de « Le syndrome français des 3 petits cochons »

  1. Cela dit la tendance est en train de s’inverser en france. Selon l’étude Xerfi le marché de la maison en bois va doubler dans les 10 prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *