Une éolienne à bi-alimentattion chez McDonald’s


Vous avez certainement remarqué toutes ces grosses aérations qui souffle de l’air chaud aux arrières des restaurants, dans les petites ruelles, sur les toits, bref partout où on n’a pas vraiment envie de passer. Il y fait très chaud, les odeurs ne sont pas vraiment agréable et les grilles ou extracteurs sont toujours très sales.

Dans le fond, tout cet air expulsé, c’est aussi une forme de ventilation, et donc de vent. Tellement puissant qu’il pourrait faire tourner une éolienne

Comme McDonald’s achète de l’énergie verte dans le cadre de ces certificat vert, au Mac Donald d’Antibes aussi, on cherchait une solution pour faire des économies et préserver la planète. Alors bien que la politique verte de McDonald’s soit nationale, l’installation d’une éolienne est bien une initiative locale.
La facture d’électricité de cet unique restaurant représente 40 000 euros chaque année.

LE PRINCIPE MIS EN PLACE

L’éolienne choisie tourne avec le vent naturel et la ventilation de la soufflerie qui fonctionne 24/24h. C’est de la bi-alimentation. Avant l’installation, une étude de vent de 5 mois a été faite sur le potentiel de l’extracteur.

Et concrètement, l’air expulsé par l’extracteur sort sur le toit. A cette sortie un cône a été créé suivant un coude et un tuyau qui oriente l’air vers l’angle du bâtiment où se trouve fixée l’éolienne. Le dispositif mis en place consiste à réinjecter du courant en circuit fermé pour réduire la consommation du restaurant. Le but ultime étant d’auto-produire pour auto-consommer.

Un dispositif pour du long terme
Olivier dirige 5 restaurants McDonald’s, donc si les résultats de cette installation sont probant, il est fort probable que les 4 autres restaurants seront rapidement équipés du même dispositif. Pour cette installation de cette machine de 43kg, c’est un budget de 20 000 euros qui a été investit comprenant un suivi tous les mois pour faire éventuellement les réglages nécessaires.
Pour l’instant, les premières estimations annoncent une réduction de 600 à 1700 euros de frais d’électricité par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *