Pour sortir du nucléaire …

Un avion de ligne s’écrasant sur le site de la Hague provoquerait une catastrophe équivalant à 80 Tchernobyl…! Quelle société peut accepter un tel risque ?

Il existe des solutions alternatives au tout nucléaire.

D’autant que l’argument de l’indépendance énergétique n’a plus lieu d’être avec le nucléaire puisque le France doit désormais importer son uranium.

Depuis sa création en 2001, l’association négaWatt concentre ses travaux sur l’élaboration d’un nouveau paradigme énergétique.

Pour cela, elle se base sur les fondements de la démarche négaWatt, et élabore un scénario de transition énergétique, baptisé scénario négaWatt.

Sobriété énergétique, efficacité énergétique, énergies renouvelables, voici les piliers de la démarche négaWatt, et de façon plus précise :

  • Fermeture progressive des centrales nucléaires jusqu’à 2035
  • Fermeture rapide des centrales thermiques fioul et charbon
  • Remplacement des centrales gaz par des centrales à cycle combiné et cogénération pour gérer les intermittences de l’énergie renouvelable (165 Twh)
  • Développement du solaire thermique
  • Développement de la Grande hydrolique
  • Développement de la Micro hydrolique
  • Développement du Grand éolien
  • Développement du Petit éolien
  • Développement de la Géothermie
  • Développement de l’Energie de la mer
  • Développement de la Biomasse
Pour en savoir plus :

negaWatt_scenario_2011-Partie1

negaWatt_scenario_2011-Partie2

negaWatt_scenario_2011-Partie3

«Protéger l’environnement coûte cher. Ne rien faire coûtera beaucoup plus cher»
Kofi Annan

Une réflexion au sujet de « Pour sortir du nucléaire … »

  1. En fait les français sont majoritairement contre à savoir que 81% des français considèrent le nucléaire comme une technologie à risque et 84% des français plaident en faveur des énergies renouvelables.

    L’Allemagne la Suisse la Belgique l’Espagne l’Italie le Danemark le Royaume-Uni et la Suède se sont engagés depuis bien longtemps maintenant à ne plus faire de nouvelle centrale et ont adopté un programme de sortie du nucléaire.
    Chaque année c’est l’équivalent de 1 à 2 réacteurs dans la seule énergie éolienne qui se développe dans chaque pays. et ce à coût comparable et en créant 5 à 6 fois plus d’emplois.

    Voilà de quoi réfléchir !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *