De l’eau potable au Japon

General Ecology Inc. aide le Japon.

General Ecology a envoyé des purificateurs d’eau pour aider les sinistrés du Japon. Les First Need® permettent d’obtenir de l’eau potable rapidement et facilement. Cette opération a permis de purifier dans l’urgence du drame, l’eau contaminée suite à la catastrophe de Fukushima.

La «Structured Matrix™» est la seule technologie capable de purifier l’eau de manière instantanée, sans pré ou post traitements, sans gaspiller d’eau et sans électricité. Pour plus de détails sur les produits et leurs champs d’application consultez notre rubrique Produits.

Les 3 phases de décontamination de la matrice garantissent fiabilité et facilité d’utilisation.

> Capture moléculaire :

Elle capte et retient les matières organiques et autres produits chimiques spécifique tels que :

  • Les pesticides
  • Les herbicides
  • Les solvants
  • Les résidus médicamenteux.
  • Le chlore et autres traces de contaminants pouvant être toxiques et/ou cancérigènes.

> Retrait électrostatique :

Utilise les surfaces électromagnétiques de l’eau, un peu comme des aimants, pour capter les particules minuscules et les colloïdes en suspension dans l’eau. Cette deuxième phase assure la décontamination chimique de l’eau en retirant des contaminants comme :

  • Les métaux lourds
  • Les détergents
  • Les hydrocarbures

> Micro rétention :

Forme une barrière mécanique ultra-fine qui permet de retenir les derniers polluants les plus microscopiques contenus dans l’eau. Aucun organisme infectieux ne peut traverser et l’eau à la sortie est d’une pureté cristalline incomparable. Ce procédé évite d’utiliser des produits chimiques comme les antibiotiques ou les pesticides qui contaminent à leur tour l’eau de consommation. Elle permet de retirer les types contaminants tels que:

  • Les bactéries responsables de maladies hydriques
  • Les kystes pathogènes comme Giardia, Cryptospordia
  • Les parasites
  • Les micro-organismes pathogènes et les toxines nocives qu’ils contiennent

Ces mécanismes de purification travaillent ensemble pour supprimer de manière écologique les polluants de l’eau potable et lui redonner ainsi son bon goût et sa force naturelle. La technologie «Structured Matrix™ est reconnue par les normes européennes et mondiales d’efficacités pour les purificateurs d’eau (NSF 54).

6 réflexions au sujet de « De l’eau potable au Japon »

  1. Ce qui est bleuffant avec ce produit c’est de prendre du coca ou du vin de le filtrer et de récupérer à la sortie une eau transparente et parfaitement pure. De quoi faire le buz dans une soirée !!!

  2. L’osmoseur, qui fonctionne par un procédé d’osmose inverse, filtre pratiquement tous les éléments présents dans l’eau y compris les sels minéraux. L’eau ainsi filtrée est stockée dans un petit réservoir. Elle est donc à consommer rapidement d’autant que l’osmose inverse à filtré le chlore.
    Outre le risque bactériologique, les osmoseurs présentent deux inconvénients majeurs : le prix d’achat initial, relativement élevé et la surconsommation en eau : il faut 3 à 4 litres d’eau pour produire 1 litre d’eau épurée.
    Enfin, l’eau osmosée ne comporte plus de sels minéraux, indispensable à une bonne hygiène de vie.

    Veillez à bien changher le filtre régulièrement. Saturés ou mal entretenus, les filtres à charbon actif et les résines de dénitratation peuvent s’avérér inefficaces, rejeter subitement les éléments retenus, faire l’objet de rejets de nitrites cancérigènes ou d’un développement de bactéries nocives voire mortelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *